De par ses effets néfastes sur les globules rouges et l’oxygénation, le tabagisme durcit les artères, augmente la pression artérielle et le travail cardiaque, notamment celui du myocarde. Il constitue un facteur de risque majeur de maladies cardio-vasculaires, tout particulièrement chez les sujets jeunes. En effet, 80 % des victimes d’infarctus du myocarde avant 45 ans sont des fumeurs.(21)

C’est notamment l’une des raisons pour lesquelles sport et tabac ne font pas bon ménage.

Fumer augmente également le risque d’artères bouchées, d’hypertension artérielle, d’anévrisme et d’accident vasculaire cérébral.(1)

Sur le même sujet :