Dependance physique au tabac

Dépendance physique

Dossier: La dépendance au tabac

Quels sont les effets de la nicotine ? Comment les substituts nicotiniques soulagent les symptômes de manque ?

Elle est essentiellement due à la présence de nicotine dans le tabac. Lors du sevrage, la nicotine présente au niveau de récepteurs nicotiniques cérébraux baisse brutalement par rapport au seuil auquel le fumeur s’était habitué. C’est cela qui cause le syndrome de manque. Lorsque l’on fume, l’effet de la nicotine absorbée à chaque bouffée se fait ressentir très rapidement. Il apporte une sensation de plaisir et de bien-être qui, associée à la multiplication du geste (10 à 20 fois par cigarette), explique l’installation fulgurante de la dépendance. Les récepteurs nicotiniques sont alors activés, réclamant leur dose quotidienne de nicotine. L’effet de la nicotine combiné à la multiplication du geste (10 à 20 fois par cigarette) explique l’installation fulgurante de la dépendance physique.

Les substituts nicotiniques soulagent la sensation de manque tout en vous aidant à dépasser progressivement votre dépendance lors du sevrage nicotinique. Contrairement aux pics de nicotine provoqués par la cigarette, ils ne sont pas associés à une sensation de plaisir et n’entraînent donc pas ainsi le phénomène de dépendance.

Sur le même sujet :