Arrêter de fumer  les difficultés

Arrêter de fumer : les difficultés

Dossier: Appréhensions et solutions

Manque de nicotine, dépendance psychologique, influence de l’environnement : le point sur les défis liés à l’arrêt du tabac.

Pour la grande majorité des fumeurs, arrêter la cigarette est une épreuve difficile. Lorsqu’elle est diffusée sous forme de shoot via la cigarette, la nicotine est une drogue puissante qui agit directement sur le cerveau mais elle n’est pas dangereuse. En cas d’arrêt ou de diminution importante des doses, elle provoque des symptômes de manque qui se caractérisent par :(2)

  • des pulsions fortes à fumer,
  • une irritabilité, de la nervosité, de l’agitation, de l’anxiété,
  • des perturbations du sommeil,
  • une humeur dépressive,
  • des troubles de la concentration, de même qu’une augmentation de l’appétit ou une constipation.

Ces symptômes peuvent être violents et demandent beaucoup d’efforts pour être contrôlés. Nous ne sommes pas tous égaux face à la cigarette et certaines personnes ressentiront des symptômes beaucoup plus intenses durant leur sevrage tabagique. Les substituts nicotiniques sont conçus pour vous aider à vaincre progressivement cette dépendance physique en atténuant les symptômes de manque.(2)

Au-delà de la dépendance physique à la nicotine, il s’agit de renoncer à une habitude quotidienne solidement installée et de modifier ses comportements. En effet, après de nombreuses années de tabagisme, la cigarette fait partie de votre vie. Elle est liée à des automatismes, mais aussi des émotions et des moments particuliers dont il n’est pas toujours facile de se détacher. La réaction des proches ou des collègues n’est pas toujours celle que l’on attendait, et il faut parfois faire preuve de courage pour tenir bon et se libérer de la cigarette.(2)

Nous sommes conscients de toutes ces difficultés, voilà pourquoi nous sommes à vos côtés pour vous aider à accomplir votre projet de libération du tabac grâce au coaching personnalisé et à notre forum tabac. Arrêter de fumer n’est pas simple. Il  faut réorganiser sa vie et maintenir dans le temps sa démarche d’arrêt. Mais, vous verrez, les bienfaits que vous en retirerez valent largement les efforts consentis.(2)

Sur le même sujet :