Lorsque vous fumez, la fumée de votre cigarette dégage des toxines qui irritent les petites bronches et alvéoles pulmonaires. En arrêtant le tabac, la  toux, les crachats du matin, l’essoufflement et les sifflements respiratoires diminuent.(2)

Vos défenses pulmonaires se restaurent peu à peu, réduisant ainsi les risques d’infections pulmonaires et permettant à votre système immunitaire de reprendre ses fonctions. 

Il est cependant possible qu’une toux apparaisse lorsque vous arrêtez de fumer, ce qui est un phénomène passager et la preuve que votre organisme réagit de façon positive. Les cils vibratiles qui recouvrent votre gorge et les cellules qui tapissent vos bronches font de nouveau leur travail et sont en train de se débarrasser des déchets liés à la cigarette. La fumée de cigarette les avait détruits, rendant  leur rôle impossible.(2)

Sur le même sujet :