Le cancer du poumon et le tabac sont directement liés dans 90 % des cas(3). En arrêtant de fumer, vous diminuez significativement les risques. Cinq ans après l’arrêt du tabagisme, le risque de cancer du poumon diminue de 50 % approximativement. Au bout de 10 à 15 ans, l’espérance de vie des fumeurs redevient identique à celle d’une personne n’ayant jamais fumé.(3)     

Même lorsque le cancer du poumon est déjà déclaré, arrêter de fumer est bénéfique ! Si l'on considère les personnes atteintes d'un cancer du poumon diagnostiquées à un stade précoce, le taux de survie à 5 ans est de 33 % chez les sujets ayant continué à fumer, contre 70 % pour ceux qui ont arrêté.(8)

Sur le même sujet :