Y a-t-il des contre-indications à utiliser des substituts nicotiniques ?

Chez les fumeurs dépendants qui veulent arrêter de fumer, il n’y a pas de contre-indications à l’usage de substituts nicotiniques, sauf hypersensibilité à l'un des composants. Néanmoins, les femmes enceintes et les personnes souffrant de problèmes cardiaques majeurs (AVC ou infarctus récents) doivent faire l’objet d’un suivi médical et peuvent présenter des contre-indications aux substituts nicotiniques.(1)

La gamme NICORETTE® : toutes les questions / réponses