Le remboursement des substituts nicotiniques

nicorette_tsn.jpg

Nicorette remboursement substituts nicotiniques
Le remboursement des substituts nicotiniques

Les substituts nicotiniques sont vendus avec ou sans prescriptions médicales. Cependant, sachez que les dispositifs transdermiques (patch à la nicotine), pastilles, chewing-gum et d’autre traitement nicotinique de substitution (TNS) sont remboursables en respectant certaines étapes. On vous explique tout.

Quelles sont les démarches pour se faire rembourser les TNS ?

1. La prescription médicale (1) 

Depuis le 1er janvier 2019, les substituts nicotiniques sont remboursés à 65% par l'Assurance Maladie et sans avance de frais : vous devez seulement justifier d'une prescription médicale pour pouvoir être éligible au remboursement (1).

En effet, ces traitements nicotiniques de substitutions peuvent être prescrits par plusieurs professionnels de santé :

  • Médecins (inclue médecine du travail) ;
  • Sages-femmes (également pour l'entourage de la femme enceinte ou accouchée) ;
  • Infirmiers ;
  • Chirurgiens-dentistes ;
  • Masseurs-kinésithérapeutes.

Si vous envisagez d’utiliser un traitement nicotinique de substitution afin d’arrêter le tabac, prenez rendez-vous avec un de ces professionnels de santé pour qu’ils vous délivrent une ordonnance et ainsi être assuré du remboursement.

2. La carte vitale ou feuille de soin

Certains substituts nicotiniques sont des médicaments inscrits sur la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux, ce qui permet aux pharmacies de pratiquer le tiers-payant (1). 
 
Pour rappel, le tiers-payant vous évite d’avancer les frais sur simple présentation de la carte vitale en officine. Avec un remboursement à 65%, il ne vous restera qu’à payer sur place le ticket modérateur (ou la partie des frais non-couverte par la sécurité sociale). 
 
En fonction de la complémentaire santé de chacun, le ticket modérateur peut être ou non pris en charge. 
 
Pas de panique, si vous n’avez pas de carte vitale avec vous le jour-même, une simple feuille de soin envoyée à la sécurité sociale vous permettra de bénéficier du remboursement. 
 
Avec cette simplification des processus de remboursement, le sevrage tabagique et l’arrêt du tabac deviennent donc de plus en plus accessible pour les personnes qui en ont besoin. 

Quels produits sont remboursés ? 

Ils existent plusieurs traitements nicotiniques de substitution qui peuvent être remboursés par la sécurité sociale (2). Cependant, il faut également prendre en compte l’âge à partir duquel ces traitements peuvent être prescrits : 

  • Comprimés sublinguaux Nicorette® Microtab à partir de 12 ans.
  • Pastilles et dispositifs transdermiques Nicoretteskin® à partir de 15 ans.
  • Gommes à mâcher Nicorette® à partir de 15.
  • Comprimés à sucer Nicorette® et spray buccal Nicorettespray® à partir de 15 ans.  

N’attendez plus, les professionnels de santé vous accompagnent dans l’arrêt du tabac.  

NICORETTE® vous conseille également : 

 
Références : 
 (1) ameli.fr. Substituts nicotiniques. https://www.ameli.fr/pharmacien/exercice-professionnel/dispensation-prise-charge/delivrance-substituts-nicotiniques/substituts-nicotiniques. Consulté le 17/02/2021. 
 (2) ameli.fr. Liste des substituts nicotiniques pris en charge par l'assurance maladie au 27/09/2020. https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/441422/document/liste-substituts-nicotiniques_assurance-maladie_septembre_2020.pdf. Consulté le 17/02/2021.