Bien loin de favoriser le sommeil, la cigarette maintient le corps dans une situation constante d’attente et de manque, que chaque cigarette vient soulager. Cela crée des tensions qui perturbent l’endormissement et le sommeil. De plus, même si l’on semble ressentir un sentiment d’apaisement après une cigarette, la nicotine est en réalité une substance excitante qui accélère le rythme cardiaque et augmente la tension artérielle ; rien de très positif pour votre sommeil.(2)

Lorsque l’on arrête de fumer, les troubles du sommeil font partie des signes du sevrage et peuvent se manifester sous différentes formes. On a de l’insomnie, on se réveille au milieu de la nuit, on fait des rêves inhabituels (violents, érotiques, hyperréalistes), ce qui peut souvent surprendre la personne en cours de sevrage. Privé de sa dose de nicotine, votre cerveau est en effet en ébullition.(2)

Voici quelques conseils qui vont vous aider à bien dormir :

  • Repérer son heure d’endormissement (quand les yeux picotent, que vous frissonnez, que vous avez envie de bailler…) et prendre l’habitude de se coucher à ce moment-là. 
  • Se lever et se coucher à heures régulières.
  • Diminuer ses  activités au moins une heure avant le coucher.
  • Abaisser la température de la chambre et maintenir une ambiance sonore calme.
  • Dormir avec les pieds au chaud, si nécessaire avec des chaussettes.
  • Manger léger le soir en évitant l’alcool, les aliments gras et les excitants (café, thé…).(2)

Sur le même sujet :