Cancer du poumon

hero_cancer_poumon.jpg

Deux scientifiques sont dans un laboratoire, l'un observe un tube à essais et l'autre regarde dans un microscope
Cancer du poumon, les symptômes

Avec plus de 27 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année, le cancer du poumon est l’un des cancers les plus fréquents. Le cancer du poumon est principalement lié à la consommation de tabac, le risque s’élevant à mesure que la durée du tabagisme et que la quantité de tabac fumée augmentent. Ce risque ne concerne pas uniquement les fumeurs mais également ceux qui sont exposés passivement à la fumée (1). Il n’est jamais trop tard pour arrêter ! 

Qu’est-ce-que le cancer bronchique du poumon ?

Le lien entre cancer du poumon et le tabac est très fort. En effet, les études ont démontré que 80 à 90 % des cas de cancer du poumon sont liés au tabagisme actif et que le tabagisme passif augmente le risque de cancer du poumon de 30% (1).  

Les cellules cancérigènes 

Lorsque l’on fume, les goudrons viennent tapisser les parois des bronches et des poumons. Parmi les plus cancérigènes, on trouve les hydrocarbures aromatiques polycycliques et nitrosamines qui amènent la transformation d'une cellule bronchique normale en une cellule cancéreuse. En se divisant, cette dernière produit une tumeur qui se développe dans le thorax et peut donner des métastases à distance. 

Plusieurs types de cancer du poumon  

Il existe plusieurs types de cancers bronchiques. La forme la plus dangereuse est le cancer du poumon à petites cellules, elle représente 15% des cancers du poumon. La deuxième forme est quant à elle plus commune, le cancer du poumon non à petites cellules représente 85% des cancers du poumon (2).  

Les symptômes du cancer du poumon 

Les principaux types de symptômes suivants peuvent annoncer l’existence d’un cancer du poumon (3)

  • Le rejet de sang au cours de la toux 
  • Une toux qui persiste et s’aggrave 
  • Des bronchites et pneumonies fréquentes
  • Une douleur thoracique
  • Une modification de la voix
  • Un amaigrissement 

Prévenir et réduire le risque de cancer du poumon 

Peu importe le nombre d’années de tabagisme, c'est toujours un facteur de risque dont il n’est jamais trop tard de se libérer. En arrêtant de fumer, les risques de décès des suites d'un cancer du poumon diminuent de moitié en 10 ans, tandis que l’espérance de vie redevient identique à celle d’une personne n’ayant jamais fumé au bout de 10 à 15 années et le risque de récidive se réduit (4). Pensez au dépistage du cancer ! 

Même lorsque le cancer du poumon est déjà déclaré, arrêter de fumer est bénéfique ! Si l'on considère les personnes atteintes d'un cancer du poumon diagnostiquées à un stade précoce, le taux de survie à 5 ans est de 33 % chez les sujets ayant continué à fumer, contre 70 % pour ceux qui ont arrêté (5).   
Une des façons les plus simples de réduire les risques et de prévenir un cancer du poumon est d’arrêter de fumer. En fonction de votre degré de difficulté à arrêter la cigarette, les traitements nicotiniques de substitution (TNS) peuvent vous permettre progressivement de réduire votre consommation de tabac et donc de réduire vos risques de cancer du poumon. 

La gamme de produits Nicorette comprend des patchs transdermiques, des gommes à mâcher, des comprimés à sucer, des comprimés sublinguaux, un inhaleur et des sprays buccaux ; tous indiqués dans le traitement de la dépendance au tabac chez l'adulte par le soulagement des symptômes de manque, y compris l'envie de fumer lors de la tentative d'arrêt de la cigarette chez l'adulte. Réduisez les risques de cancer du poumon en diminuant votre consommation de tabac. 
 
Références : 
(1) Centre Clinique de la Porte de Saint Cloud. Cancer du Poumon : les facteurs de risques. https://www.ccpsc.fr/attachments/fiche-pratique_cancer-du-poumon-facteurs-de-risque.pdf . Consulté le 23/02/2021. 
(2) Institut national du cancer. Cancer du poumon : points clés. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-poumon/Les-points-cles. Consulté le 23/02/2021.  
(3) CNCT (Comité national contre le tabagisme). Tabac : risques spécifiques sur l'appareil respiratoire. https://cnct.fr/tabac-sante/tabac-des-risques-specifiques-sur-appareil-respiratoire/. Consulté le 23/02/2021.  
(4) Stop Tabac. Les bénéfices d’une vie sans tabac. https://www.stop-tabac.ch/fr/avantages-de-larret.  Consulté le 23/02/2021.
(5) A. Parsons, A. Daley, R. Begh, et P. Aveyard, « Influence of smoking cessation after diagnosis of early stage lung cancer on prognosis: systematic review of observational studies with metaanalysis », BMJ, vol. 340, p. b5569, janv. 2010, doi: 10.1136/bmj.b5569. 

Médicaments contenant de la nicotine. Patch, gomme et inhaleur : à partir de 15 ans. Microtab, Nicorette® comprimés à sucer et NICORETTESPRAY® : à partir de 18 ans. Contiennent de l'alcool (NICORETTESPRAY® et NICORETTE® gommes classiques et fruits). Utilisés pour aider les fumeurs à arrêter leur consommation du tabac. L'arrêt définitif de la consommation de tabac est préférable. Demandez conseil à votre pharmacien. En cas de difficultés, consultez votre médecin. Lire attentivement la notice. Ne pas utiliser chez la femme enceinte sans avis médical.

23/07/6 786 284 8/GP/004 - FR-NI-2300131 Mis à jour 05/2024