De par ses effets néfastes sur les globules rouges et l’oxygénation, le tabagisme durcit les artères, augmente la pression artérielle et le travail cardiaque, notamment celui du myocarde. Il constitue un facteur de risque majeur de maladies cardio-vasculaires, tout particulièrement chez les sujets jeunes. En effet 70% à 80 % des d’infarctus du myocarde chez les moins de 50 ans sont dus au tabac.(21)

C’est notamment l’une des raisons pour lesquelles sport et tabac ne font pas bon ménage.

Fumer augmente également le risque d’artères bouchées, d’hypertension artérielle, d’anévrisme et d’accident vasculaire cérébral.(1n)

L’arrêt du tabac permet de réduire les risques de maladies cardiovasculaires liés au tabac.

Lorsque vous vous sentirez prêt à abandonner totalement vos cigarettes, les bienfaits seront quasiment immédiats :

  • 20 minutes: la tension artérielle et la fréquence cardiaque redeviennent normales
  • 8h : le corps est mieux oxygéné.
  • 24h : le monoxyde de carbone est totalement éliminé, les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le fœtus est plus oxygéné.
  • 48h : le goût et l’odorat commencent à s’améliorer.
  • 72h : Respirer devient plus facile et les bronches commencent à s’ouvrir
  • 1 à 2 semaine : Le teint est plus lumineux. La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.
  • 1 an : le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d’accident vasculaire cérébral est identique à celui d’un non fumeur.
  • 3 à 5 ans : le risque cardio-vasculaire est identique à celui d’un non fumeur.
  • 5 ans : Le risque de cancer du poumon diminue significativement.
  • 10 à 15 ans : l’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.(1o)

Sur le même sujet :