La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

nicorette_bpco.jpg

Bronchopneumopathie chronique obstructive

Qu'est-ce que la bronchopneumopathie chronique obstructive ?

L’acronyme BPCO fait référence à la bronchopneumopathie chronique obstructive, qui est une maladie chronique respiratoire définie par une obstruction permanente et progressive des voies aériennes. Les symptômes comprennent un essoufflement, une toux quotidienne ou presque, des expectorations (crachats), des bronchites à répétition et une fatigue permanente (1). La BPCO est causée par une exposition à long terme à des gaz ou à des particules irritantes, dans la plupart des cas à cause de la fumée de cigarette. Elle affecte 65 millions de personnes et sera la troisième cause de mortalité dans le monde en 2030 (selon les prévisions de l'OMS) (2).

La fumée du tabac est responsable de multiples maladies touchant le système respiratoire, le système cardio-vasculaire, la peau, le système reproducteur et le système digestif (3).

Les deux pathologies les plus courantes associés à une BPCO sont : 

  • La bronchite chronique, qui implique une toux prolongée avec du mucus (expectorations) et une toux régulière. La taille des bronches est réduite et l’air inspiré circule par des “tubes” plus étroit, l'effort nécessaire pour mobiliser l'air est donc beaucoup plus important ce qui provoque une difficulté respiratoire.
  • L’emphysème, une maladie pulmonaire qui provoque un essoufflement. Les personnes atteintes d’emphysème ont les alvéoles pulmonaires qui se déforment et perdent leur élasticité.

De plus, certains patients souffrant d'asthme - et donc avec des difficultés respiratoires à certaines occasions - peuvent également être atteints de la BPCO. 

Les personnes atteintes de BPCO courent également un risque accru de maladie cardiaque, de cancer du poumon et de possibles autres infections.


Causes qui provoquent l’origine de la maladie (4)

Le principal facteur de risque d'une BPCO est le tabagisme. La pollution de l'air, le tabagisme passif in utero (la grossesse), les vapeurs chimiques, l’exposition à la poussière dans l’environnement ou sur le lieu de travail peuvent également contribuer à la BPCO.

De plus, les personnes qui ont des antécédents familiaux de BPCO sont plus susceptibles de développer cette maladie si elles fument.


Symptômes de la BPCO (6)

Les symptômes de la BPCO n'apparaissent généralement que lorsque des dommages importants aux poumons se sont déjà produits et s'aggravent avec le temps, en particulier si le patient continue d'être exposé à la fumée de cigarette.

Les patients atteints de bronchite chronique ont une toux avec une expectoration matinale (crachat).

Les autres signes et symptômes de la BPCO peuvent inclure les suivants : 

  • Difficulté à respirer, en particulier pendant l'activité physique (5)
  • Sifflement et oppression thoracique (7)
  • Couleur bleue des lèvres et/ou des ongles (cyanose) (8)
  • Perte de poids involontaire (9).


Traitement de la bronchopneumopathie pulmonaire obstructive (BPCO) (10) 

Si le diagnostic auquel le patient a été soumis a déterminé qu'il souffre de BPCO, sachez qu'il s'agit d'une maladie incurable mais sa prise en charge ralentit son évolution. Cependant, il existe des recommandations et des traitements pour atténuer la maladie. Après un diagnostic de BPCO, la première mesure consiste à arrêter de fumer et/ou à interrompre l’exposition aux substances favorisant la maladie.

Il existe également des traitements pharmacologiques (bronchodilatateurs administrés par inhalateurs) et de la kinésithérapie respiratoire, qui peuvent soulager les symptômes, améliorer la qualité de vie, la capacité d'exercice et réduire le risque de décès. Dans certains cas, un traitement par corticoïdes permet de réduire l’inflammation locale en cas d’exacerbations répétées et de symptômes importants. 

Prévention (9)

Bien sûr, la prévention primaire est de ne pas fumer. Vous pouvez consulter un professionnel de santé pour obtenir des conseils sur les programmes qui vous aident à arrêter de fumer. L'un des traitements les plus recommandé pour les fumeurs ayant une dépendance modérée à élevée au tabac sont les traitements nicotiniques de substitution (TNS). La dose est progressivement réduite jusqu'à ce que vous arrêtiez définitivement la nicotine.

Les substituts nicotiniques peuvent faciliter l'arrêt du tabac. Cela est possible car les substituts nicotiniques fonctionnent en libérant de la nicotine thérapeutique dans la circulation sanguine à des niveaux bien inférieurs à ceux d'une cigarette, sans le goudron, sans le monoxyde de carbone et d'autres produits chimiques nocifs présents dans la fumée de tabac. Ainsi, les substituts nicotiniques aident à soulager les symptômes de sevrage nicotiniques parmi lesquels l’envie irrésistible de fumer.

La gamme de produits Nicorette comprend des dispositifs transdermiques, des gommes à mâcher, des comprimés sublinguaux, des comprimés à sucer, un inhaleur et un spray buccal ; tous indiqués dans le traitement de la dépendance au tabac chez l'adulte par le soulagement des symptômes de manque, y compris l'envie de fumer lors de la tentative d'arrêt de la cigarette chez l'adulte.

Il est en votre pouvoir d'arrêter de fumer et de réduire les risques liés à la BPCO !

 

Références :

  1. Fondation du souffle. Tout savoir sur la BPCO. Novembre 2020.
     
  2. OMS. Affections respiratoires chroniques. La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). http://www.emro.who.int/fr/health-topics/chronic-obstructive-pulmonary-disease-copd/. Consulté le 23/03/2021
     
  3. Fondation du souffle. BPCO : les incontournables en 2020. Pour optimiser le diagnostic et la prise en charge. Novembre 2020.
     
  4. Améli.fr. Comprendre la BPCO ou bronchopneumopathie chronique obstructive. 22 juillet 2020. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/bpco-bronchite-chronique/comprendre-bpco . Consulté le 22/02/2021.
     
  5. Inserm. Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). https://www.inserm.fr/informationen-sante/dossiers-information/bronchopneumopathie-chronique-obstructive-bpco. Consulté le 23/02/2021
     
  6. Améli.fr. Les symptômes, le diagnostic et les complications de la BPCO. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/bpco-bronchite-chronique/symptomes-diagnostic-complications. Consulté le 19/03/2021.
     
  7. Professeur Christophe PISON. Broncho-pneumopathie chronique obstructive. Juillet 2002. http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/corpus/disciplines/pneumo/pathrespchr/227/lecon227.htm . Consulté le 19/03/2021
     
  8. Fondation du souffle. Les quatre stades d’une BPCO et leurs symptômes. https://www.lesouffle.org/poumons-sante/maladies-du-poumon/bpco-broncho-pneumopathie-chroniqueobstructive/signes-cliniques/. Consulté le 19/03/2021
     
  9. HAS. Guide du parcours de soins Bronchopneumopathie chronique obstructive (en ligne). Disponible sur : https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-01/app_323_guide_bpco_actu_2019_vf.pdf . Juin 2014, actualisation Novembre 2019. Consulté le 23/02/2021.
     
  10. Améli.fr. Le traitement de la BPCO. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/bpco-bronchite-chronique/traitement. Consulté le 23/03/2021