Fertilité et tabac ne font pas bon ménage. En effet, chez la femme, le tabagisme provoque des modifications hormonales et diminue la fertilité. En moyenne, les fumeuses mettent deux fois plus de temps que les non fumeuses pour avoir un enfant.

Ensuite, fumer pendant la grossesse comprend de nombreux risques(1) :

  • grossesse extra-utérine,
  • fausse couche,  
  • mauvaise oxygénation du fœtus.

Une fois votre bébé né, arrêter la cigarette  le protègera contre le tabagisme passif et évitera de perturber l’allaitement.

Chez l’homme, le tabac détériore la qualité du sperme et augmente le risque de stérilité. En arrêtant de fumer, le nombre et la vitalité des spermatozoïdes reviennent à la normale. Les risques d’anomalies congénitales liées à l’impact du tabagisme sur l’ADN des spermatozoïdes disparaissent également.(1)

La nicotine et le monoxyde de carbone contenus dans la cigarette affectent les capacités érectiles, même lorsque l’on ne fume pas beaucoup. Avec l’arrêt du tabagisme, le fonctionnement du corps revient progressivement à la normale, tout comme la sécrétion de testostérone responsable entre autres de la libido.(1)

Sur le même sujet :